Recherche

De locataire sceptique à locataire heureux

Locataires heureux, propriétaires heureux: c'est la conclusion que tire la famille Marti, quelques années après l'assainissement énergétique et la modernisation de leur immeuble à Ostermundingen, près de Berne. La baisse importante des charges et l'ambiance agréable compensent plus que largement la (légère) augmentation de loyer pour les locataires.

«Au début, les locataires étaient très sceptiques»

Rudolf Marti se souvient très bien de la première soirée d'information lors de laquelle il a fait part de ses plans d'assainissement à ses locataires. À l'époque, il s'était heurté à de la méfiance et à des questions critiques: les loyers vont-ils augmenter? Devons-nous déménager? Qu'en sera-t-il du bruit et de la saleté pendant la phase des travaux?  

M. Marti avait alors rassurés les locataires, en leur expliquant que l'assainissement de l'immeuble, depuis longtemps propriété de sa famille, devenait urgent: le toit n'était plus étanche, de l'eau de condensation se formait sur les fenêtres et les frais de chauffage atteignaient des proportions effrayantes. Les propriétaires ne voulaient tout simplement pas voir se délabrer leur patrimoine: «l'objectif de l'assainissement n'était pas le profit, mais la conservation de la valeur de l'immeuble». Pour M. Marti, un économiste agricole EPF retraité, il n'y avait aucun doute, il fallait absolument réduire la consommation énergétique. L'avantage était que l'immeuble n'était pas déjà grevé d'une hypothèque élevée.

image-story-4-4-content.jpg image-story-4-7-content.jpg image-story-4-5-content.jpg

Impliquer les locataires

Les locataires de l'immeuble, pour certains locataires de longue date, devaient être impliqués et devaient pouvoir profiter de la rénovation. De plus, l'immeuble qui ne brillait pas par sa beauté devait gagner en esthétique et mieux s'intégrer dans son environnement. La nouvelle façade en bois s'accorde désormais harmonieusement à la forêt toute proche et aux anciennes fermes avoisinantes. Pour la rénovation, M. Marti a misé sur un bureau d'architectes local bénéficiant d'une longue expérience dans le domaine des assainissements énergétiques.

«Nous sommes très satisfaits»

Le résultat est convaincant, même pour les locataires sceptiques. La baisse importante des charges compense largement la (modeste) augmentation de loyer. À cela viennent s'ajouter l'amélioration du cadre de vie, la meilleure isolation phonique contre le bruit de la rue, les balcons qui ont quasiment doublé de surface. La perspective d'une machine à laver a également contribué à adoucir les locataires pour affronter la phase pénible des travaux. Ainsi, l'assainissement énergétique du bâtiment est allé de pair avec une modernisation complète. La famille de propriétaire a en outre imputé la subvention du Programme Bâtiments sur les loyers. «Nous sommes très satisfaits», résume une locataire de longue date.

Même une solution intermédiaire peut avoir des effets très positifs

Les panneaux solaires sur le toit sont efficaces d'un point de vue énergétique, car ils captent suffisamment de lumière pour chauffer l'eau en été. Le chauffage à mazout a été conservé car il avait été remplacé dix ans seulement auparavant et avait encore une durée de vie à peu près équivalente. Mais l'amélioration de l'isolation du bâtiment suffit à réduire sensiblement la consommation de mazout. Dans ce contexte, il était important d'assainir également les balcons d'un point de vue énergétique et d'éliminer les ponts thermiques. De plus, les nouvelles grandes baies vitrées de la cage d'escalier laissent passer beaucoup plus de lumière dans le bâtiment, ce qui non seulement lui donne une apparence plus accueillante, mais permet également de réduire la consommation d'électricité.

M. Marti en est convaincu: «il n'y a pas que la solution intégrale qui entre en ligne de compte». Une solution intermédiaire peut avoir des effets très positifs, et n'exclut pas de procéder par la suite à des modifications supplémentaires. Il a déjà quelques idées: par exemple, augmenter le nombre de panneaux solaires sur le toit ou installer une sonde géothermique à la place du chauffage à mazout.

image-story-4-6-content.jpg

Mesures pour l’'enveloppe du bâtiment

Façade/mur extérieur 180 mm de laine minérale/laine de verre
Dalle en béton pour les combles 140 mm de laine minérale/laine de verre
Sol en béton pour la cave 125 mm PSE/XPS

Autres mesures

 
  • Les balcons ont été remplacés et agrandis, permettant ainsi d’'éliminer les ponts thermiques.
  • Les salles de bain et/ou les cuisines ont été remplacées (car elles n’'étaient pas efficaces d’un point de vue énergétique).

Rentabilité

Investissements énergétiques efficaces ~ CHF 310000
Frais supplémentaires (démontages, agrandissements, etc.) ~ CHF 1390000
Total de l'ensemble des subventions reçues ~ CHF 31500
Economie d'énergie réalisée sur toute la durée de vie (30 ans; 17 cts/kWh) ~ CHF 89000

Base de calcul: estimation approximative par le spécialiste

Consommation/besoin d'énergie annuelle (kWh/a)

Avant la rénovation ~ 131 kWh / m2 SRE
Après la rénovation ~ 42 kWh / m2 SRE
Consommation d'énergie d'un bâtiment moyen

~ 154 kWh / m2 SRE

Base de calcul: autodéclaration du propriétaire de bâtiment

AGCreated with Sketch.
AICreated with Sketch.
ARCreated with Sketch.
BECreated with Sketch.
BLCreated with Sketch.
BSCreated with Sketch.
FRCreated with Sketch.
GECreated with Sketch.
GLCreated with Sketch.
GRCreated with Sketch.
JUCreated with Sketch.
LUCreated with Sketch.
NECreated with Sketch.
NWCreated with Sketch.
OWCreated with Sketch.
SGCreated with Sketch.
SHCreated with Sketch.
SOCreated with Sketch.
SZCreated with Sketch.
TGCreated with Sketch.
TICreated with Sketch.
URCreated with Sketch.
VDCreated with Sketch.
VSCreated with Sketch.
ZGCreated with Sketch.
ZHCreated with Sketch.