Recherche

Nous voulons une école colorée et durable

Dans une école bien isolée, on apprend mieux et on travaille mieux: c’est le cas de l’école Hasel à Spreitenbach (AG) qui, malgré son agrandissement, ne consomme aujourd’hui que la moitié de l’énergie qu’il consommait auparavant et qui se procure son énergie neutre en CO2 auprès d’une source locale.

Beaucoup de couleurs, moins de bruit dans les couloirs et un toboggan pour se laisser glisser du premier étage au rez-de-chaussée: tels étaient les souhaits exprimés par les élèves de l’école Hasel de Spreitenbach (AG). Et presque tous ont pu être exaucés. Notamment parce que les travaux de transformation et d’agrandissement, qui devaient en premier lieu satisfaire à un cahier des charges rigoureux, ont été soutenus par Le Programme Bâtiments. La directrice, Bettina Stade, est ravie du résultat: «Le climat de travail et d’apprentissage dans le nouveau bâtiment scolaire est excellent.»

«On apprend mieux quand on n’a ni trop chaud ni trop froid.»

Un climat d’apprentissage et de travail agréable

Brigitte Anderegg, l’architecte du projet, sait que la bonne isolation thermique n’est pas pour rien dans ce climat intérieur agréable. Le calcul, l’écriture et les exercices aux anneaux sont plus efficaces s’il ne fait ni trop chaud ni trop froid dans les salles de classe ou dans la salle de gym. Le bâtiment scolaire modernisé ne consomme désormais plus que la moitié de l’énergie qu’il consommait avant sa transformation et son agrandissement, et ce bien que la surface de référence énergétique ait plus que doublé depuis. Le nouveau bâtiment de l’école Hasel est également très esthétique: la façade en bois s’harmonise parfaitement avec l’environnement verdoyant et la forêt voisine.

image-story-6-3-content.jpg image-story-6-6-content.jpg image-story-6-8-content.jpg

Des copeaux de bois de la forêt locale

La forêt locale de la commune bourgeoise de Spreitenbach joue également un rôle important pour le chauffage de l’établissement: elle fournit en effet le bois pour l’installation de chauffage aux copeaux de bois, laquelle alimente en chaleur et en eau chaude sanitaire non seulement l’école, mais aussi un lotissement adjacent au terrain de l’école. Était-ce prévu ainsi depuis le début? «Construire, c’est tout un processus», rappelle Brigitte Anderegg. La solution du chauffage aux copeaux de bois ne s’est cristallisée qu’au cours du projet, et a ensuite contribué à ce que le grand projet de transformation rencontre un large soutien auprès des acteurs politiques et de la population de la Cité de l’énergie qu’est Spreitenbach. Aujourd’hui, le bâtiment de l’école est chauffé de manière quasi neutre en CO2.

Un nouveau lieu de rencontre

Ce projet a donné naissance non seulement à un espace scolaire moderne et efficace en énergie, mais aussi à un nouveau lieu de rencontre de quartier pour les jeunes et les moins jeunes. «Ce n’était pas le cas auparavant», se souvient Bettina Stade. Pendant les vacances scolaires, l’école était en grande partie déserte.

Seul le souhait des élèves d’avoir un toboggan n’a pas été comblé jusqu’à ce jour. Eh oui, au lieu d’économiser leur énergie en se laissant glisser jusqu’au rez-de-chaussée après les cours, les enfants doivent continuer à prendre l’escalier.

 

image-story-6-2-header.jpg
AGCreated with Sketch.
AICreated with Sketch.
ARCreated with Sketch.
BECreated with Sketch.
BLCreated with Sketch.
BSCreated with Sketch.
FRCreated with Sketch.
GECreated with Sketch.
GLCreated with Sketch.
GRCreated with Sketch.
JUCreated with Sketch.
LUCreated with Sketch.
NECreated with Sketch.
NWCreated with Sketch.
OWCreated with Sketch.
SGCreated with Sketch.
SHCreated with Sketch.
SOCreated with Sketch.
SZCreated with Sketch.
TGCreated with Sketch.
TICreated with Sketch.
URCreated with Sketch.
VDCreated with Sketch.
VSCreated with Sketch.
ZGCreated with Sketch.
ZHCreated with Sketch.