Recherche

La protection du climat commence
devant sa porte

Soucieux d’agir pour l’environnement qui leur tient à cœur, Hans Schüpbach (62) et sa compagne ont fait entièrement assainir le bâtiment qu’ils ont acheté il y a quelques années à Zofingue. Aujourd’hui, ils profitent de davantage de confort et de frais de chauffage réduits.

L'immeuble Maison individuelle
Lieu Zofingen
Année de construction 1967
Durée des travaux Août 2011 à novembre 2011
Fenêtres Fenêtres en bois à triple vitrage
Toit Avant l’assainissement: dalle des combles faiblement isolée (env. 4 cm de laine de verre)
Toit assainissement entre les poutres: insufflation de 16 cm d’isolant à base de cellulose (ouate), sous les chevrons: pose d’un panneau isolant en fibre de bois de 4 cm
Façade, etage du haut Avant l’assainissement: 12 cm de polystyrène entre les montants
Assainissement: pose de deux couches supplémentaires sur l’isolation existante et isolation complète avec des panneaux de
laine de roche (épaisseur : 14 cm). Ensuite, pose d’un bardage extérieur avec vide de ventilation.
Etage du bas (béton) Avant l’assainissement: pas d’isolation 
Assainissement: pose de deux nouvelles couches et isolation complète avec des panneaux de laine de roche (épaisseur: 14 cm). Ensuite, pose d’un bardage extérieur avec vide de ventilation.

Monsieur Schüpbach, pourquoi avez-vous effectué un assainissement énergétique?

Hans Schüpbach: En hiver, il y avait un courant d’air désagréable dû à des fentes dans les fenêtres, et il faisait plus froid en bas qu’à l’étage supérieur. Mais ce sont surtout des raisons écologiques qui nous ont poussé à procéder à un assainissement global: en Suisse, un grand nombre de bâtiments continuent à être chauffés avec de l’énergie fossile et sont mal isolés. Il y a donc là un potentiel de réduction de CO2 très important. Et si l’on veut faire quelque chose pour changer cette situation, il faut commencer par chez soi.

Comment avez-vous su où les déperditions de chaleur étaient les plus importantes dans votre maison?

Nous nous sommes soigneusement informés avant l’assainissement. Nous avons d’abord fait faire une thermographie, qui permet de voir où la déperdition de chaleur est la plus importante. Dans notre cas, il s’agissait de l’ensemble de l’enveloppe du bâtiment. Ce résultat a été confirmé par un conseiller en énergie de SuisseEnergie qui nous a recommandé de procéder à un assainissement global. Il a été intéressant de constater que la déperdition de chaleur était la plus forte là où on l’attendait le moins. L’étage du bas possède certes des murs en béton épais, mais ils n’étaient pas du tout isolés. A l’étage du haut, construit en bois, l’isolation était meilleure, mais elle n’était pas des plus récentes.

Avez-vous aussi fait quelque chose dans le domaine des énergies renouvelables, de la récupération de chaleur ou des installations techniques du bâtiment?

Le service de conseil en énergie nous a recommandé d’établir des priorités, à savoir commencer par créer les conditions qui permettent de diminuer les pertes d’énergies, puis adapter le système de chauffage à une consommation réduite. Si le prix du pétrole continue à augmenter au cours des prochaines années, nous examinerons d’autres mesures. Peut-être que nous nous organiserons avec nos voisins pour installer une pompe à chaleur géothermique ou que nous chercherons une autre solution pour remplacer le mazout.

5_Nach_Sanierung.jpgSatisfait: Hans Schüpbach et sa compagne ont avant tout assaini pour réduire les émissions de CO2 5_Ehepaar.jpg 5_Während_Sannierung.jpg

Vous avez tellement bien isolé que le renouvellement d’air du bâtiment a diminué. Avez-vous pris des mesures pour prévenir les éventuels dégâts que cela pourrait entraîner?

Ma compagne et moi travaillons tous les deux. Nous ne pouvons donc pas, comme on nous l’a recommandé, aérer deux ou trois fois par jour, raison pour laquelle nous avons fait installer un système d’aération douce que les spécialistes ont intégré avec soin dans la façade. L’air des pièces humides comme la salle de bain, la cuisine et la buanderie est évacué et son énergie est échangée avec celle de l’air amené. Ensuite, un ventilateur fait circuler celui-ci dans les autres pièces.

«Même quand les fenêtrès restent fermées durant la nuit, l’air est frais le matin.»

Avez-vous remarqué une amélioration du confort?

Très clairement. Même quand les fenêtres restent fermées durant la nuit, l’air est frais le matin. Grâce à la bonne isolation, le courant d’air a disparu et il fait chaud beaucoup plus vite qu’avant.

Les personnes âgées renoncent souvent à un assainissement énergétique car cette mesure ne s’amortit qu’à long terme. Comment pourrait-on les motiver à procéder à des assainissements?

Nos coûts énergétiques ont diminué de près de 50%. Ayant soixante-deux ans, il est peu probable que je puisse amortir moi-même les coûts d’investissement par la baisse des coûts du chauffage et les subventions du Programme Bâtiments. C’est aussi le cas pour beaucoup d’autres personnes âgées. Je crois qu’il ne faut pas seulement les motiver avec des arguments purement financiers. Il faut les sensibiliser aux questions écologiques et au sens d’une telle mesure dans le contexte actuel. Il faut aussi leur offrir un bon accompagnement pour l’assainissement.

Bilan énergétique

Consommation avant 3'300 Litres de mazout
Consommation après  1'500 Liter Heizöl
Economie d’énergie 54 %
AGCreated with Sketch.
AICreated with Sketch.
ARCreated with Sketch.
BECreated with Sketch.
BLCreated with Sketch.
BSCreated with Sketch.
FRCreated with Sketch.
GECreated with Sketch.
GLCreated with Sketch.
GRCreated with Sketch.
JUCreated with Sketch.
LUCreated with Sketch.
NECreated with Sketch.
NWCreated with Sketch.
OWCreated with Sketch.
SGCreated with Sketch.
SHCreated with Sketch.
SOCreated with Sketch.
SZCreated with Sketch.
TGCreated with Sketch.
TICreated with Sketch.
URCreated with Sketch.
VDCreated with Sketch.
VSCreated with Sketch.
ZGCreated with Sketch.
ZHCreated with Sketch.