Recherche

Une réduction continue de la consommation énergétique

Par conviction, l'architecte fribourgeois Fabrice Macherel mise sur le bois et sur les matériaux naturels. Lors de la rénovation de sa propre maison, il a prouvé qu'il était possible de concilier durablement écologie, économie et confort d'habitation.

Ses coûts énergétiques ont passé de 4000 francs par année pour le mauzout à 500 francs pour les énergies renouvelables. Durant l'hiver, lorsque le soleil peine à percer le brouillard fribourgeois et que l'installation solaire-thermique ne fournit pas suffisamment d'énergie, des pellets à bois et un fourneau en pierre ollaire chauffent les pièces et une chaudière à pellets produit l'eau chaude. La maison de la famille Macherel à Villars-sur-Glâne a été le premier bâtiment du canton de Fribourg à être rénové avec le standard Minergie-P. Mais cette rénovation a également un caractère précurseur en ce qui concerne la densification.

La densification: utile à plus d'un titre

Les Macherel ont agrandi leur maison d'un étage – la structure en bois préfabriquée a été montée en une demi-journée – et ont aménagé un appartement indépendant au sous-sol. Ce dernier élément a permis de rentabiliser à long terme cet important investissement et de faciliter le financement de la rénovation. L'architecte est convaincu que la densification de l'habitat se justifie tant d'un point de vue écologique, économique que social et qu'elle peut être réalisée même à petite échelle. 

image-story-2-3-content.jpg image-story-2-1-teaser.jpg image-story-2-5-content.jpg

«De 4000 francs pour le mazout à 500 francs pour les pellets à bois»

Une approche globale du bâtiment

Fabrice Macherel en est convaincu: «améliorer l'efficacité énergétique est un processus constant». Aujourd'hui, la famille est en train d'équiper son toit avec des cellules solaires photovoltaïques, dans le but de produire de l'électricité pour sa propre consommation. Le photovoltaïque est actuellement beaucoup moins cher et techniquement plus au point qu'il y a quelques années. Ainsi, les Macherel se rapprochent progressivement de leur objectif: une maison énergétiquement autosuffisante en termes énergétiques. Afin d’avoir une vision globale du bâtiment et de planifier les travaux sur le long terme, ils ont réalisé un CECB Plus. Fabrice Macherel recommande cet instrument avant de commencer tous travaux de rénovation.

image-story-2-4-content.jpg

Rentabilité

Coûts de rénovation ~ CHF 128'400
Contributions d'encouragement y c. déductions fiscales ~ CHF 65'900
Economies des coûts liés à l'énergie et à l'exploitation (valeur effective) ~ CHF 40'300

Base de calcul: Estimation approximative d'un spécialiste

Besoins énergétiques annuelles

Avant la rénovation ~ 164,0 kWh / m2 SRE
Après ~ 31,0 kWh / m2 SRE

Base de calcul: Estimation basée sur la calculation du valeur U des éléments individuels